Nous, organisations de jeunesse, climatiques, écologistes et syndicales, soutenons vivement la mobilisation pacifique mondiale de la jeunesse face au chaos climatique et environnemental présent et futur.

Cette déclaration de mobilisation de la jeunesse répond à l’appel de la jeune suédoise Greta Thunberg pour un mouvement mondial pour le climat le 15 Mars 2019. Dans plusieurs pays déjà (Allemagne, Suède, Belgique…), la jeunesse fait entendre sa voix et manifeste ses craintes, mais aussi ses espoirs d’un monde meilleur.

Aujourd’hui, la jeunesse de France rejoint ce mouvement mondial et se lève à son tour face à l’incapacité de nos sociétés à faire face à la catastrophe grandissante du changement climatique. Pour ce faire, nous soutenons la création de la plateforme Youth For Climate France, pour des mobilisations dynamiques, engagées et massives.

Dans différents pays Européens, les manifestations entraînent des milliers de jeunes : les premières assemblées générales de la mobilisation ont réuni plusieurs centaines de personnes comme celle de Paris…

Une dynamique est définitivement lancée. Les modalités de ces actions sont, à l’image de cette jeunesse : déterminées, créatives et alternatives. Nous souhaitons étendre cette dynamique sur tout le territoire : dans toutes les villes, dans tous les villages, dans toutes nos universités, dans tous nos lycées, tout le monde doit se lever pour un printemps social et climatique !

Nous prenons notre part de responsabilités et appelons donc l’Etat à prendre les siennes pour mettre en oeuvre les mesures qui s’imposent à la hauteur des menaces. La mobilisation exceptionnelle et grandissante de notre génération pour le climat doit bien être comprise comme le signal d’alarme supplémentaire que des seuils irréversibles ont largement été franchis.

Il n’y aura pas de marche arrière. A nous d’agir pour notre planète, le climat et les générations futures.

#FridaysForFuture – #Youth4Climate