LE DROIT A LA FORMATION

Tu n’as pas eu ton bac ou tu étais déscolarisé cette année et tu as peur de ne pas trouver une place dans un lycée l’année prochaine ? Pas de panique : un certain nombre de dispositions garantit aux jeunes comme toi de nouveaux droits pour t’en sortir.

En effet, depuis un décret de 2015, trois grandes modifications ont eu lieu au niveau du lycée : l’obligation pour les lycées de donner une seconde chance aux lycéens défaillants au bac, l’extension de la conservation des notes aux filières générales, techniques et agricoles, et le droit au retour à la formation.

Tu as raté ton bac et tu veux redoubler

A partir de la rentrée 2016, chaque lycée est obligé de reprendre les lycéens n’ayant pas eu leur bac, pour une seconde chance (attention, ils ne sont obligés de te reprendre qu’une seule fois). En cas de problème avec ton lycée, contacte-nous le plus vite possible sur la plateforme lycéens sans lycée, sur notre site.

Tu aimerais ne pas repasser les épreuves que tu as réussi cette année pour te concentrer sur les matière pour lesquelles tu as des difficultés

La conservation des notes : elle concerne tous les lycéens des filières générales, technologiques, professionnelles et agricoles (bac, BT, BTS, CAP et BEP). En cas d’échec au bac, tu pourras demander à conserver chacune de tes notes de bac de Terminale supérieures ou égales à 10 (et ça pendant cinq ans), à condition de rester dans la même filière. Sinon, il faudra voir au cas par cas quelles notes tu seras autorisé(e) à conserver. Pour les notes de bac de Première, tu pourras aussi demander à ce qu’elles soient conservées (qu’elles soient supérieures ou inférieures à 10), mais les notes inférieures à 10 ne pourront être conservées que l’année suivant l’échec au bac.

Attention : ça ne concerne pas les notes des oraux de rattrapage.

Quelles notes conserver ou pas ? Tout dépend de tes capacités et de l’évolution des programmes et des exigences d’une année sur l’autre. Notre premier conseil serait d’aller consulter tes profs, qui ont connaissance de ces facteurs, et qui pourraient te conseiller personnellement sur la stratégie à adopter. Cela dépend aussi de ce que tu veux faire après le bac, et donc de ce dont tu as besoin : si tu dois obtenir une mention pour accéder à une filière sélective ou « en tension », ou pour pouvoir participer au dispositif « meilleurs lycéens », il vaut mieux ne conserver que tes notes au-dessus du minimum de la mention (12 pour assez bien, 14 pour bien, 16 pour très bien). Attention : si tu décides de ne pas conserver une note, ce choix est définitif, et cette note est perdue.

C’est en novembre, au moment de ton inscription au bac, que tu décides si tu veux conserver certaines notes ou pas.

Tu es en situation de décrochage scolaire et tu veux retrouver une formation

Si tu décroches pendant ta scolarité au lycée, tu as maintenant un dispositif gouvernemental pour faciliter la reprise de ta formation, pour tous les jeunes de 16 à 25 ans qui souhaitent reprendre une formation qu’ils avaient abandonnée. Il te suffit d’appeler le 0 800 1225 00 pour prendre rendez-vous avec un conseiller afin de déterminer où t’orienter, et à t’aider à intégrer une formation qui te correspondrait.

Il existe en plus des organisations d’éducation hors-système (ce qu’on appelle « l’éducation populaire »), comme les écoles de la 2è chance, qui s’adressent aux jeunes qui n’ont ni le bac ni diplôme, et qui leur proposent gratuitement une formation qualifiante.

Toutes ces dispositions te garantissent de pouvoir reprendre le lycée malgré ce qui était jusqu’alors considéré comme un échec : ne pas avoir le bac n’est plus une catastrophe.

Share This