La FIDL, le syndicat lycéen, réagit suite à l’annonce du Président Emmanuel Macron de mettre en place un service national obligatoire à l’horizon 2019. L’objectif serait que les jeunes y apprennent les « gestes qui sauvent, la conduite a tenir en cas de cataclysme, d’attentats, d’état de guerre ».

 

La FIDL s’interroge quant à la forme que prendra ce service national. Il ne serait pas acceptable qu’il s’agisse d’un service militaire ayant pour objectif de mettre la jeunesse au pas et de la soumettre pendant quelques mois à l’autorité de l’armée. Si il s’agit de former les jeunes à réagir en cas de catastrophe ou d’attaque, pourquoi ne pas dispenser cette formation dans le cadre du lycée, de la même façon qu’une formation aux premiers secours doit déjà avoir lieu pour tous les collégiens?

Toutefois, la FIDL est prête à engager un débat sur l’introduction d’un service national obligatoire qui prendrait la forme d’un service civique. Il aurait pour objectif de promouvoir les valeurs d’engagement et de solidarité auprès de tous les jeunes. Ce serait aussi un moyen de créer un moment où toute une classe d’âge est réunie et mélangée.


La FIDL appelle le gouvernement à consulter les lycéens, premiers concernés, pour réfléchir ensemble à la forme que devrait prendre ce service national.

Share This