A la rentrée 2016, Valérie PECRESSE, présidente de la Région Ile-de-France, a fait part au président du conseil départementale du 93 de sa volonté de réduire les subventions allouées à ce département. Cette mesure, difficile à accepter mais surtout à comprendre, doit nous démontrer la volonté de nombreux élus à délaisser la jeunesse, en particulier celle se trouvant dans des situations déjà précaires.

La FIDL, le syndicat lycéen, dénonce une mesure qui touchera d’emblée les jeunes et notamment les lycéens. En effet, cette mesure de la région impactera directement les aides publiques dédiées à l’aide aux transports, notamment le financement de la carte Imagine R pour tous jeunes scolarisés. La FIDL, s’oppose fermement à la réduction drastique des aides de la région île-de-France pour les élèves boursiers de Seine-Saint-Denis.

L’organisation, met en garde face aux mouvement de jeunesse légitime qu’elle pourrait impulser dès la rentrée. Il n’est pas acceptable de s’attaquer aux acquis de la jeunesse. Au même titre que la réduction des APL, cette suppression des aides pour les élèves boursiers renforcera la précarité. La jeunesse refuse d’être la variable d’ajustement du budget de l’État !

La FIDL, le syndicat lycéen, attend une réaction ferme du gouvernement par la voix du Ministre de L’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer. L’Education et son accès est un droit ! Les politiques de jeunesse doivent accompagner les jeunes et non les précariser.

L’organisation demande au gouvernement d’être garant des acquis obtenu par et pour la jeunesse.

Share This