La FIDL, le syndicat lycéen, apprend avec colère que Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, a décidé de mettre fin aux parrainages de lycéens sans papier, portés par la région sous la majorité précédente. Ces parrainages permettaient d’aider ces lycéens dans leurs démarches administratives avec l’aide du Réseau d’Éducation Sans Frontière pour régulariser leur situation.

Le syndicat tient à rappeler à Mme Pecresse que la République commence avant tout par l’accès à une éducation de qualité pour tous. Les lycéens sans papier ne peuvent pas se concentrer sur leurs études si ils vivent avec la peur de se faire arrêter du jour au lendemain, de devoir quitter toutes les attaches qu’ils ont construits sur le territoire et leur éducation pour retourner dans un pays qu’ils ont souvent fuis parce qu’ils y étaient menacés.

La FIDL demande à Valérie Pécresse de revenir sur sa décision et de poursuivre les parrainages entre la région île-de-france et les lycéens sans papier. Tous les jeunes habitant en France doivent avoir la possibilité d’étudier dans de bonnes conditions !