La FIDL, le syndicat lycéen s’oppose fermement à la décision prise par Hervé Morin, président du Conseil régional de Normandie, d’augmenter la surveillance des lycées avec des caméras de vidéosurveillance. Il prétend que cela sécurisera les lycées face à la menace terroriste alors que ce sont 10 Millions d’euro qui seront gaspillés inutilement !

Le comité Normand de la FIDL se mobilise, pour que la voix des lycéens, conscients de l’inefficacité de ce projet, soit portée et entendue !  En effet des pétitions circulent en format papier dans les deux lycées dieppois concernés, l’Emulation Dieppoise et Pablo Neruda. Pétition qui est également publiée sur le site Change.org. Les militants dieppois seront aussi présents devant les deux lycées, durant les prochains jours pour diffuser des tracts et sensibiliser les lycéens. La mobilisation s’étendra à tout le département dans les prochaines semaines !

Nous pensons que le projet de la région est inefficace par la méthode et insensé par son coût ! L’installation de caméras de surveillance n’auras aucun effet dans la lutte contre la violence et le terrorisme et ne fera qu’installer un climat de suspicion et  de criminalisation à l’égard des jeunes. Le lycée doit rester un lieu accueillant et pas une prison. 

Nous  réclamons à Hervé Morin d’employer ces 10 millions d’euros dans l’éducation et donc dans notre avenir. Aujourd’hui les conditions d’éducations ne sont pas favorables à notre émancipation : les classes sont surchargées, le matériel informatique obsolète, et l’état des bâtiments est déplorable dans certains lycées…