Le mercredi 14 février a eu lieu une tragique fusillade qui a couté la vie à 17 étudiants du lycée Marjory Stoneman Douglas à Parkland en Floride. La FIDL, syndicat lycéen français, tient à exprimer ses condoléances et son soutien aux familles et amis des victimes.

 

Depuis, étudiants et lycéens, vous êtes descendus dans la rue pour vous opposer à la facilité avec laquelle, aux Etats-Unis, des individus peuvent se procurer des armes et tuer.

 

La FIDL est solidaire de ce mouvement.

 

L’école devrait, pour nous comme pour vous, être un sanctuaire où tout jeune devrait pouvoir se rendre en toute sécurité. Quand on va à l’école, c’est pour recevoir des connaissances et non des balles.

 

Nous savons que Donald Trump, acquis au lobby des armes qui a généreusement subventionné sa campagne populiste, n’est pas près de régler la question des armes aux Etats-Unis.

 

Mais votre mouvement y contribue car nous avons la conviction que la mobilisation de la jeunesse peut faire bouger les sociétés. A travers nous, nous sommes convaincus que c’est la jeunesse française qui soutient votre mouvement NEVER AGAIN.

 

Votre mouvement est porteur d’espoir et porte des revendications empreintes de justice : aller à l’école sans se faire fusiller, vivre dans un monde dans lequel les êtres humains ne s’entretuent pas, faire taire le lobby des armes qui s’enrichit du crime et construire un monde dans lequel les armes ne pourraient plus servir d’arguments et d’intimidation.

 

Après les nombreuses tueries dans des lycées ou des universités, il est grand temps que les indécents vendeurs de mort cessent de faire du bruit en se réclamant de la Constitution des Etats-Unis. La Constitution des Etats-Unis a été rédigée pour préserver la liberté et l’égalité, pas pour préserver la liberté de tuer des jeunes ou des moins jeunes.

 

Merci à vous de faire plus de bruit que Donald Trump et ses amis de la NRA, qui voudraient que les Etats-Unis continuent à être un pays où il est parfois plus facile de se procurer une arme qu’une bouteille d’alcool ou un paquet de cigarettes.

 

L’école contribue à remplacer le sang et la violence par les mots et la création. Ne laissons pas le sang et la violence empêcher que cette mission soit remplie.

 

A travers ces quelques mots, nous voulons vous dire que nous vous admirons et que vous avez le pouvoir de faire changer les choses.

 

Le 24 mars prochain, en France et ailleurs, la jeunesse vous regardera avec émotion.

 

Face à chaque Donald Trump, il y a des milliers et des milliers d’Emma Gonzalez, c’est-à-dire des milliers et des milliers de jeunes prêts à prendre leurs responsabilités et qui n’acceptent pas le cynisme de gouvernants irresponsables.

 

Bravo pour votre mobilisation. Nous sommes fiers de vous.

Share This