La Fédération Indépendante et Démocratique Lycéenne est un syndicat lycéen né en 1987 à la suite du mouvement contre la loi Devaquet qui devait instaurer la sélection à l’entrée des universités.

Grâce à notre mobilisation, la loi a été retirée et le ministre a été obligé de démissionner. La FIDL a été créée quelques mois après ce mouvement par des lycéens militant à SOS Racisme ainsi que d’autres jeunes ayant pris part au mouvement. Les deux combats centraux de l’organisation sont donc la lutte contre les inégalités et la lutte contre les discriminations.

La FIDL a, depuis sa création, participé à de nombreux mouvement sociaux et obtenu de grandes victoires, en voici quelques exemples.

2014 Défense des lycéens, des conditions d’enseignement 

La FIDL défend les lycéens sans-papiers : depuis sa création, la FIDL a organisé de nombreuses mobilisations contre les expulsions de lycéens sans-papiers. C’était par exemple le cas en 2013. Elle a aussi hébergé dans son local pendant deux mois et demi 40 Mineurs Isolés Étrangers (MIE) qui allaient au lycée le jour mais dormaient à la rue, afin de leur trouver un hébergement.

2006 La FIDL contre la précarisation de la jeunesse

La FIDL est descendue dans la rue contre des lois qui allaient précariser les jeunes. Elle a obtenu en particulier la suppression du Contrat Première Embauche (CPE) de De Villepin (2006 ) qui voulait instaurer un SMIC moins bien payé pour les jeunes.

de 1990 à 1998 Lutte pour de nouveaux droits

La FIDL s’est battue pour obtenir des droits lycéens : à l’issue des différents mouvements lycéens des années 1990, les lycéens ont gagné le droit d’affichage, de réunion, de publication et d’association ainsi que le droit d’être représentés dans des instances de la démocratie lycéenne, CAVL (1991), CNVL (1995), CVL (1998), …

1998 Mobilisations contre la réforme « Allègre »

Durant plusieurs mois, la FIDL s’est mobilisée contre cette large réforme, qui devait entre autre, supprimer les heures supplémentaires des professeurs

1991 Opposition aux interventions militaires en Irak

1986 Evenements fondateurs de la FIDL

Le projet de loi Devaquet

La droite est de retour au pouvoir en 1986. Jacques Chirac est alors le premier ministre de François Mitterrand, première cohabitation de la Vème République. Alain Devaquet est alors nommé Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Le projet de loi Devaquet vise entre autre à instituer la selection à l’entrée de l’Université. Commence alors en novembre 1986, une large mobilisation de la jeunesse, lycéenne et étudiante.

2005 La jeunesse contre le Projet de loi Fillon

A l’origine des manifestations contre ce projet de loi, la FIDL dénonce notamment  la supression des TPE, les resttrictions budgetaires dans l’Education nationale mais surtout la réforme du Baccalauréat qui devait passer en contrôl continu. La loi passera en avril 2005, après que les mobilisations successives aient obligé F. Fillon à la vider de son contenu.

2002 Lutte contre le FN et l’extrême-droite

La FIDL a agi pour promouvoir le vivre-ensemble : elle a participé aux manifestations contre le FN aux présidentielles de 2002 et aux élections européennes de 2014. Le syndicat était présent pendant les manifestations pour le mariage pour tous. Elle a participé à la manifestation de soutien à Christiane Taubira en 2014 après qu’elle ait été victime d’insultes racistes.

1993 – 1994 Lutte contre le CIP de Balladur 

Pour lutter contre le chômage des jeunes E. Balladur propose le Contrat d’Insertion Professionnelle (CIP) un type de contrat bien particulier puisqu’il vise la jeunesse (de 15 ans à 26 ans) pour laquelle le travail aurait été rémunéré à hauteur de 80% du SMIC de l’époque. En d’autre termes, une précarisation de la jeunesse pour « faciliter » l’embauche et faire baisser les chiffres du chômage. D’autres Ministres auront essaieront plus tard de faire passer des lois similaires, en vain…

1987 Les débuts du syndicalisme lycéen 

La création de la FIDL intervient après la victoire de la jeunesse ayant manifesté contre le projet de loi « Devaquet » qui devait mettre en place la selection à l’entrée des universités ! 

Des Etats Généraux sont organisés après la mobilisation, les 21 et 22 mars 1987 menant à la création du Mouvement des Etats Généraux Lycéens (MEGL). 

Née d’une forte volonté d’indépendance, la Fédération Indépendante et Démocratique Lycéenne (FIDL) voit le jour lors d’un congrès les 16 et 17 Mai 1987.

La mort de Malik Oussekine

Le 6 décembre, au soir d’une journée de mobilisation, des « voltigeurs » [brigade de policiers créée en 1969 pour réprimer les manifestations] s’en prennent à Malik Oussekine en le frappant à mort. Cet acte aura des conséquences politiques importantes.

Jacques Chirac abandonne le projet de loi, Alain Devaquet démissionne. La FIDL se constitue en Mars 1987.

1986-2017

30 ans de syndicalisme lycéen

Share This