La FIDL, le syndicat lycéen, appelle les jeunes à se mobiliser ce jeudi 21 Septembre pour protester contre la politique de précarisation menée par le gouvernement d’Emmanuel Macron.

La FIDL refuse la logique du « mieux virer pour mieux protéger » qui inspire les ordonnances « loi travail » ainsi que l’introduction de la sélection à l’entrée des universités qui est dans les tiroirs du ministère de l’enseignement supérieur. Personne n’est dupe sur le fait que derrière le mot de « pré-requis », c’est bien de la sélection que le gouvernement cherche à instaurer, contre la liberté et le droit de pouvoir choisir ses études. Les lycéens s’opposent fermement à la série de lois inacceptables que le gouvernement veut faire passer sans aucun respect de la démocratie.

Le gouvernement présente sa la travail XXL comme une réforme nécessaire qui favorisera l’embauche en flexibilisant le monde du travail. Mais en réalité, elle aura pour conséquence principale de renier des droits fondamentaux et de fragiliser les conditions de vie des jeunes ! La FIDL se mobilisera contre une politique qui semble s’être fixée pour but de précariser les jeunes, que ce soit avec la baisse des APL, le plafonnement des indemnités prudhommales ou la sélection à l’entrée des universités !

La FIDL appelle à la mobilisation des lycéens car il n’est pas possible de priver les jeunes de toutes perspectives d’avenir, de les exclure des bancs de l’enseignement supérieur puis de les enfermer dans un mode de vie précaire qui empêchera un réel épanouissement. En tant que futurs étudiants et futurs travailleurs, nous défendrons nos droits !

Share This