La Confédération syndicale des familles (CSF) vient de publier une étude menée auprès de 200 familles montrant que le coût global d’une rentrée scolaire avait augmenté de 0,83%. Alors que ce coût est légèrement en baisse pour les primaires et les collégiens, une augmentation significative de 2% est à signaler pour les lycéens. Ceci élevant le coût de la rentrée à 460 euros et pouvant monter jusqu’à 600 euros pour les lycéens en filière professionnelle.

La FIDL, le syndicat lycéen alerte sur les coûts de scolarité toujours plus exponentiels réservés aux lycéens et particulièrement à ceux des filières professionnelles. Le matériel demandé aux lycéens des filière professionnelle et technologiques dépasse de loin le montant de l’allocation de rentrée scolaire.

C’est pourquoi la FIDL revendique auprès du gouvernement et des collectivités locales :

  • La prise en charge des manuels scolaires pour chaque lycéen
  • Une modulation de l’allocation de rentrée en fonction du niveau et des filières des élèves
  • La prise en charge du trousseau professionnel pour les lycéens en filière professionnelle

La FIDL, rappelle que toutes les régions ne délivrent pas des aides aux lycéens, notamment ceux en filière professionnelle ; et lorsque c’est le cas, les montants de ces aides peuvent largement varier. Ce qui ne fait que creuser le faussé des inégalités entre les territoires.

L’organisation lycéenne rappelle également que pour les jeunes issus de familles modestes appartenant à ces filières, l’achat du matériel ou des outils signifie souvent d’importants sacrifices pour des foyers déjà rongés par la précarité. Ce sont ces mêmes foyers qui seront encore plus fragilisés par les politiques de précarisation imposées à la jeunesse :

Baisse de 5€ par mois de l’APL, baisse de 33 € de l’aide régionale au transport pour les lycéens boursiers de Seine-Saint-Denis, suppression de l’ISF, etc.

La Fédération Indépendante et Démocratique Lycéenne rappelle que l’éducation est un droit pour toutes et tous. L’inaction de nos élus face à l’accroissement des inégalités va à l’encontre de cette morale et la jeunesse saura le leur rappeler si rien ne change.

Share This